Nouvelles recettes

Critique de la bière : Barley Brown's Turmoil CDA

Critique de la bière : Barley Brown's Turmoil CDA

Une IPA qui se démarque dans un Portland favorable au houblon

À Portland, les IPA se vendent. Plus d'une bière sur quatre que nous consommons localement est une IPA au goût de houblon, et en termes de croissance des ventes, elles accélèrent de plus de 30 %. Bien que nous n'ayons pas de statistiques de vente fantaisistes pour les stouts, il suffit de dire que les gens d'ici les évitent pour la plupart, peut-être par peur qu'ils soient "trop ​​​​lourds".

Ce parti pris ne tient pas compte du fait qu'un stout irlandais sec est l'un des styles de bière classiques les plus légers, ou que les turbulents Russian Imperial Stouts dominent complètement les meilleures listes générées par les utilisateurs sur RateBeer et BeerAdvocate. Où cela laisse-t-il un style qui est essentiellement un hybride des deux ? Les IPA noires sont officiellement reconnues comme des bières noires de style américain par la Brewers Association, mais sont connues localement et familièrement sous le nom de Cascadian Dark Ales.

À l'ère des India Pale Ales toujours hybridées, seule la version sombre - dans laquelle les recettes demandent l'ajout de houblon d'une IPA avec la facture de malt torréfié d'un stout ou d'un porter - a vraiment pris son envol lors des courses. Il est sûr de dire que Turmoil CDA de Barley Brown's de l'Est de l'Oregon est le favori des cotes.

Conçu par l'ancien brasseur Shawn Kelso et sensiblement entretenu par Marks Lanham, ce cheval de bataille marie des houblons corsés et des malts torréfiés avec une double amertume issue d'écorces d'agrumes et de chocolat non sucré. Il a presque la qualité d'un pesto, s'il a été fait avec des pignons de pin ainsi que des éclats de cacao.

Cela fait de la bière un excellent partenaire pour les viandes grillées et les fromages à pâte dure. Et parce que Barley Brown's a récemment agrandi sa brasserie d'un système de pub à quatre barils avec l'ajout d'une brasserie de 20 barils de l'autre côté de la rue, cherchez Turmoil à apparaître sur plus de robinets, plus fréquemment. C'est une belle promenade de 300 milles jusqu'à Baker City! Ou vous pouvez prendre un raccourci et vous rendre à Hawthorne Hophouse dans SE PDX.

Brian Yaeger, Boire Portland


Back in the Black : IPA et CDA font leur retour en 2021

Le barattage sans fin des tendances, des styles, des variantes et du houblon de l'India Pale Ale sort parfois des sables d'un vestige du passé, la dernière mini résurgence est pour Cascadian Dark Ale, alias Black IPA, alias Black Ale à l'américaine. Les experts contestent l'origine du style, certains prétendant Phillips Brewing à Victoria, en Colombie-Britannique, d'autres disent Greg Noonan de son passage au Vermont Pub and Brewery, et d'autres encore créditent le célèbre maître brasseur de Rogue Ales, John Maier. Tout est à peu près aussi lourd que la définition de la bière artisanale, et peut vous laisser souhaiter qu'il y ait un Ancestry.com de bière.

Vers 2010, les bières brunes foncées à noires qui ont été lancées comme les IPA ont commencé à gagner en popularité, et les brasseurs ont commencé à plaider pour qu'elles soient officiellement reconnues par l'organisation commerciale Brewers Association. Deux camps ont émergé, l'un préconisant une saveur de houblon plus nord-ouest et une torréfaction modérée, et l'autre une définition plus large et moins régionale qui permettrait une plus grande variété de saveurs de houblon et de malt amer. Le premier a été lancé par l'écrivain de bière de Portland Abram Goldman-Armstrong comme étant défini comme une Cascadian Dark Ale, et l'autre a été fortement poussé par les brasseurs californiens à être appelé Black IPA. La Brewers Association a finalement décidé d'agir en tant qu'organisme non partisan et les a reconnus en créant une catégorie « catch all American Black Ale » de style américain en 2010. Cette définition a depuis été révisée dans les directives actuelles de Black Ale de style américain.

Avance rapide d'une décennie et les lignes de front de la guerre entre Black IPA, CDA et Black Ale à l'américaine et nous trouvons beaucoup moins d'intérêt à discuter des mérites de chacun. Tout comme la Corée du Nord et la Corée du Sud, la guerre n'a jamais été annulée, mais le conflit actif s'est apaisé. Les buveurs de bière se sont désintéressés et se sont tournés vers les dernières tendances qui ont rapidement suivi et disparu tout aussi rapidement comme la White IPA, l'IPA à la belge et la India Pale Lager (IPL). Avec la montée en puissance des IPA brumeuses, juteuses, smoothies et milkshakes, les Black CDA amer du début des années 2010 sont tombées dans l'ombre mais ne sont jamais vraiment parties. Aujourd'hui, plus d'une décennie après que ces bières ont officiellement fait leurs débuts sur la scène mondiale, la Black IPA et la CDA peignent à nouveau la ville en noir.

Wookey Jack Black Rye IPA

Firestone Walker Brewing / Pasa Robles, CA

L'IPA de seigle noir Wookey Jack a émergé des forêts du nord de la Californie pour une brève apparition l'automne dernier au Great American Beer Festival où il a remporté une médaille d'or 2020 dans la catégorie Black Ale de style américain. Une quantité limitée a été libérée dans des canettes de 16 onces dans la série Propagator en janvier et a été rapidement traquée par les geeks de la bière. Firestone Walker l'avait initialement créé en 2012 en tant que réponse du maître brasseur Matt Brynildson aux deux cris pour des bières extrêmes encore plus houblonnées, mais Wookey Jack avait cessé la production en 2016.

« Wookey Jack était une réaction à plusieurs choses : d'abord, il y avait une tendance Black IPA « American Black Ale » qui faisait le tour de la scène de la bière artisanale. Dans le nord-ouest du Pacifique, ils appelaient ces bières Cascadian Dark Ales. Essentiellement des malts noirs ajoutés à une recette IPA audacieuse », explique Brynildson. "Au début, je n'étais pas un fan et je le considérais comme un style étrange, mais notre équipe de vente posait beaucoup de questions sur ce style car ils le voyaient dans le monde et attiraient beaucoup d'attention. Deuxièmement, nous avions récemment sorti Union Jack et Double Jack. Il y avait quelques geeks de la bière qui disaient que Firestone Walker n'avait pas encore vraiment fait une IPA vraiment houblonnée – même après la sortie de Double Jack… alors nous avons décidé d'enlever les gants et de faire la plus grande IPA audacieuse que nous puissions à l'époque."

L'IPA de seigle noir a été un grand succès avec son trop plein de houblons Citra et Amarillo, les deux variétés qui, selon Brynildson, étaient « les houblons les plus piquants et les plus noueux auxquels nous ayons eu accès » à l'époque. La combinaison de deux coups de houblon avec la dimension supplémentaire des saveurs de pain de seigle épicé intégrées dans la facture de céréales fait de Wookey Jack quelque chose d'unique. Il a ensuite remporté des médailles d'or dans sa catégorie deux années de suite 2012-2013 au Great American Beer Festival et une médaille de bronze l'année suivante à la World Beer Cup.

Le nom Wookey Jack fait référence à un terme désignant les fans inconditionnels du groupe de jam Phish, que Brynildson avait l'habitude de rencontrer en tournée. « Des sorciers de tournée aux yeux flous et verrouillés par la peur qui sentaient un peu humide, gagnaient leur vie en secouant la rue et ne manquaient jamais un spectacle. C'était une façon amusante de décrire une bière qui était une réaction aux gens qui disaient que nous n'avions pas fait une IPA assez humide et noueuse.

La sortie récente de Wookey Jack en janvier (la première fois dans un emballage de 16 onces et avec un nouveau design d'étiquette) a été vendue instantanément et peut déjà être difficile à trouver. Sur la base de son retour réussi, il sera intéressant de voir si la Black IPA a les jambes pour revenir en tournée dans un proche avenir.

Dans l'Oregon, le La Résistance est toujours fort, et de nombreuses brasseries ont gardé les Cascadian Dark Ales au menu malgré la poignée qui a adopté les conventions de nommage Black IPA.

Mauvais Père Noël CDA

Pelican Brewing / Pacific City, OR

Pelican Brewing n'a jamais laissé mourir sa dévotion à la saveur du nord-ouest du Pacifique, elle brasse Bad Santa CDA en tant que saison d'hiver chaque année depuis 2007. Alors que d'autres bières plus chaudes d'hiver sont allées et venues, Pelican est restée fidèle à la livraison d'un grand sac noir. de houblon chaque année pour ceux qui ont envie d'un petit rôti avec leur houblon, ou vice-versa.

« La Black IPA est un oxymore, honnêtement. American Black Ale est peut-être le descripteur de style le plus ennuyeux et inutile de tous les temps. Cascadian Dark Ale communique avec les clients de NW d'une manière que les deux autres descripteurs de style ne le font pas », explique le maître brasseur de longue date de Pelican, Darron Welch, qui a aidé à développer Bad Santa avec l'ancien brasseur Jason Schoneman.

Welch dit qu'il ne se souvient pas où il a entendu pour la première fois le terme CDA, mais attribue au Barley Browns Brew Pub de l'Oregon le fait d'en avoir préparé la première grande interprétation qu'il a essayée. Barley Browns Turmoil CDA a fait partie de l'inspiration pour préparer la propre version de Pelican sur le style émergent quelques années plus tard.

« De tous les CDA que j'ai jamais goûtés, c'est de loin celui qui équilibre le mieux le caractère torréfié doux avec les agrumes et le houblon de pin. La plupart du temps, ces caractères de houblon plus pointus se heurtent à des saveurs de malt torréfié, du moins pour moi. Turmoil est assez unique en ce sens qu'il crée une saveur équilibrée et harmonieuse avec des houblons d'agrumes et des malts torréfiés.

La recette initiale de Bad Santa a été construite autour du caractère herbacé et boisé du houblon Ahtanum et de la façon dont ils se marient bien avec les malts torréfiés doux. Cependant, la bière a sans doute été améliorée en 2010 lorsque Pelican a été contraint de remplacer l'Ahtanum par du houblon Fuggle d'origine anglaise, car les premiers ne sont pas devenus une variété largement cultivée. Darron pense que le maillage Fuggles est encore meilleur qu'Ahtanum avec les recettes utilisant des malts noirs pâles, mélanoïdiques et décortiqués.

Chez Pelican, tout tourne autour de l'équilibre harmonieux des saveurs, peut-être plus encore dans la CDA où le houblon peut lutter contre l'orge torréfiée. "Trop d'exemples de ce style contiennent des malts au caramel ou des houblons aux agrumes qui se heurtent à la palette et donnent une impression générale confuse et confuse", estime Jim Prinzing, PDG de Pelican. "Trop d'extrait résiduel rend ce style particulièrement écoeurant et moelleux. Cette bière [Bad Santa] est très révélatrice de la philosophie de brassage de Darron - chaque ingrédient de cette bière est là pour une raison et il n'y a rien de plus qui brouille les saveurs.

Welch pense que les clés d'un excellent CDA sont :

Une torréfaction douce et ronde qui est perceptible mais pas dominante. Ce n'est pas seulement un stout ou un porter houblonné.

Houblon terreux, herbacé et citronné. Les houblons boisés et plus floraux s'équilibrent mieux avec le malt torréfié. Un houblon sec de houblon citronné comme Cascade donne de la brillance et une saveur et un arôme plus affirmés.

Finale plus sèche et bien atténuée pour l'inscrire dans la famille IPA. Les sucres résiduels et les extraits nuiraient à sa buvabilité.

Bad Santa revient chaque hiver dans des bouteilles de 12 onces et des packs de 6.

IPA noire sublimement auto-juste

Stone Brewing / Escondido, CA

Fermement dans le camp Black IPA, le co-fondateur de Stone, Greg Koch, était un partisan extrêmement virulent de la convention de nommage au début des années 2010. En janvier, Stone a relancé sa Sublimely Self Righteous Black IPA, la qualifiant de bière la plus demandée de tous les temps.

"Nous recevons des commentaires 'BRING BACK SSR' sur à peu près tout ce que nous publions sur les réseaux sociaux", a noté Pope. « Des photos de Stone IPA, des vidéos de notre ligne d'embouteillage, un clip d'un chaton jouant dans une boîte Stone Buenaveza. il y a toujours un « BRING BACK SSR » quelque part dans la section des commentaires. Eh bien, nous vous avons entendu. C'est génial d'enfin répondre avec un « OK ! » enthousiaste !"

Pour une brasserie connue pour ses bières extrêmes, Sublimely Self-Righteous s'intégrait parfaitement au moment de son introduction. Alors que de nombreuses bières tentaient d'obtenir plus d'équilibre, Sublimely vous frappe avec une énorme saveur de houblon noirci amer et une amertume au-dessus du caractère doux et malté caractéristique du style.

Verse sublimement du noir, plus foncé et plus fort que la plupart de ses homologues à 8,7% ABV. Il a les notes de chocolat et de café d'un stout qui le rapprochent d'un Russian Imperial Stout qui a été houblonné comme une Double IPA. Une partie de sa saveur caractéristique est la saveur intense de pin et de houblon orange-framboise avec un arôme de café froid et de cassis.

Pour ceux qui recherchent 12 onces de nostalgie et ceux qui recherchent simplement le remarquable, Stone Sublimely Self-Righteous Black IPA est désormais disponible dans tout le pays en verre de 12 onces et en bouteilles de 22 onces pour une durée limitée. Utilisez Stone's Beer Finder pour localiser la bière près de chez vous.

Citra Solstice Noir IPA

Coldfire Brewing / Eugene, OR

Lorsqu'ils ont commencé à fabriquer Citra Solstice, Eugene, Coldfire Brewing de l'Oregon l'avait appelé CDA, mais au fil du temps, il a commencé à l'appeler Black IPA pour éviter toute confusion chez les consommateurs. Le brasseur / copropriétaire Stephen Hughes reconnaît le rôle de la région des Cascades dans l'histoire du style, mais estime qu'aucune région ne peut l'appeler la sienne car elle était probablement en cours de développement simultanément dans tout le pays. Cela dit, Citra Solstice a été créé à la suite d'une demande du gérant du bar Drake McKee de créer un CDA.

Lors de la création de Citra Solstice, la recette était basée sur la souche de levure maison qui a tendance à dégager des saveurs fruitées. Hughes craignait que les esters n'entrent en conflit avec les saveurs cendrées du malt noir, il a donc construit la facture de céréales et les sélections de houblon autour de bonbons au chocolat et à l'orange, pour cela, il faudrait un peu plus de corps et de douceur. Ils ont opté pour une facture de malt à base douce avec Rahr Pale et Golden Promise, mais en couches avec beaucoup de complexité pour l'obscurité et le corps avec du blé au chocolat Weyermann, Carafa spécial II, et un peu de malts cristal SRM faible et moyen et nu doré L'avoine. Pour obtenir la couleur profonde sans trop torréfier, ils utilisent Sinamar dans le bain à remous.

Comme son nom l'indique, Citra Solstice est plein de houblon Citra. Alors que les CDA du milieu des années 2010 regorgeaient de houblon cascade, quinnat, peut-être même galène, sommet ou magnum, cette interprétation est une interprétation très moderne. Dans le but de faire un clin d'œil au caractère résineux piny des anciennes Black IPA, Hughes a ajouté la variété orangée mais aussi pin et résineuse Simcoe sous forme d'extrait de CO2 et de granulés T90. Ils terminent avec un punch de houblon « C », dont beaucoup de Citra dans le dry-hop.

"Il y a une harmonie super cool et inattendue qui peut se produire lorsque le bon équilibre est trouvé, ce qui fait de ce style un défi et une grande récompense", déclare Hughes, qui semble avoir de légers regrets d'avoir qualifié Citra Solstice de Black IPA. « Après avoir lu votre e-mail, je suis allé au bar et j'ai demandé un CDA à un bière. Ils ont instantanément compris ce que je voulais dire et m'ont tendu une pinte mousseuse de Citra Solstice. Qui me rend heureux."

PFriem CDA

pFriem Family Brewers / Hood River, OR

Cascadian Dark Ale était dans la programmation de la première année de pFriem en 2012 et il fait au moins une apparition annuelle chaque année depuis. Bien que le maître brasseur / copropriétaire Josh Pfriem reconnaisse que le style n'est plus en demande comme il l'était autrefois, il a obtenu un solide succès en tant que saison hivernale et a vraiment atteint un point idéal ces dernières années. C'est aussi un hommage approprié à leur maison, le pied fermement planté dans Cascadia.

« Je me souviens qu'à cette époque, les brasseurs en étaient aux premiers stades de l'utilisation de l'IPA. Il y avait quelques personnes en particulier qui étaient vraiment enthousiastes à l'idée de créer un CDA plus qu'un seul, en particulier, je me souviens qu'Abram Goldman-Armstrong et Jim Parker parlaient vraiment de cette bière brune houblonnée étant une chose du nord-ouest du Pacifique ou de Cascadia si vous le ferez », dit Pfriem.

Sa première expérience fut la Secession CDA de Hopworks Urban Brewery à Portland. Il y avait une touche de rôti, mais ce n'était certainement pas un stout. Malgré tout le recul du CDA, pFriem est resté fidèle à la nomenclature et à la bière. Pour Josh, c'est la bière parfaite pour l'hiver à Cascadia.

"Je me souviens très bien de notre premier lot de CDA à pFriem, c'était comme boire un sapin de Douglas liquide."

Ace of Diamonds Imperial Black IPA

Brasserie urbaine Hopworks / Portland, OR

Hopworks Urban Brewery a également été l'un des premiers à adopter les Cascadian Dark Ales, en grande partie en raison de leurs liens étroits avec le brasseur amateur, écrivain et pousseur de CDA Abram Goldman-Armstrong. En 2011, Hopworks a publié Secession CDA basé sur la recette homebrew de Goldman, et il incarnait tout ce qui rendait le style unique. Pin luxuriant et pamplemousse piquant comme le houblon, humidité terreuse, avec un côté subtilement torréfié sous-jacent et trompeusement léger. Si vous fermiez les yeux, vous ne pouviez presque pas dire que la Sécession était noire.

Ace of Diamonds Imperial Black IPA est une nouvelle interprétation du style que Hopworks verse actuellement sur le projet et l'emballage dans des canettes de 16 oz. Sans rapport avec la recette de Sécession de Goldman-Armstrong, Ace of Diamonds est particulièrement actuel avec sa dépendance au cryo-saut et un mélange de houblons modernes Centennial, Simcoe, Mosaic, Cascade. Alors que Goldman-Armstrong peut être indigné par le fait qu'il s'appelle Black IPA, Hopworks a fait un clin d'œil au CDA avec les couleurs verte, blanche et bleue sur l'art de l'étiquette qui imitent le drapeau de Cascadia.

Dark Between the Stars de Ruse Brewing

Aussi disponible maintenant :

Culmination Brewing: 4 & amp 20 Black IPA

La sortie hivernale annuelle de Four & Twenty Imperial Black IPA a eu lieu fin décembre et c'était la première bière Culmination jamais produite. De fortes notes Porter de torréfaction et de chocolat se mêlent à un profil lourd de houblon NW de Chinook, Amarillo, Cascade et Centennial pour des notes d'épices et de pin.

Ruse Brewing : Sombre entre les étoiles

Sortie le 21 janvier, la version de Ruse de la Black Ale à l'américaine a été brassée avec du blé de nuit, du malt de Munich et des flocons d'avoine pour une saveur légère mais corsée appropriée. Les houblons sont tous fruités avec un peu de funk, car la recette est chargée de Citra, Mosaic et Amarillo. 8% ABV et disponible maintenant en canettes de 16oz.

Seuil de brassage et de mélange : Cascadia Rising

Avec une torréfaction légère et un caractère de malt foncé propre, houblonné à sec avec Centennial, Columbus et Idaho 7. 7.3% abv. En projet maintenant à Threshold et disponible à emporter dans des crowlers de 16 oz.

Brasserie Baerlic : Pensées Sombres

Un CDA classique à base d'IPA produit de façon saisonnière qui est brassé avec des malts torréfiés infusés à froid pour une obscurité étrangement douce. Houblonné à sec avec 0,666 lb par baril de houblon Columbus & Mosaic. Renseignez-vous auprès de la brasserie sur la date de la prochaine version, les nouveaux lots tombent généralement au cours du premier premier trimestre de l'année.


Grande nouvelle pour les Barley Brown’s

Depuis que l'histoire a éclaté Barley Brown’s Brewpub Le brasseur Shawn Kelso quittait la brasserie Baker City pour rejoindre 10 Barrel Brewing (en tant que chef de leur brasserie artisanale de Boise annoncée), le Brewpub lui-même a été quelque peu éclipsé par les nouvelles qui ont suivi. Mais après avoir passé le dernier week-end des vacances de printemps à Baker City, rendu visite à des amis et parlé de bière avec un certain nombre de personnes, je suis heureux d'annoncer que Barley Brown résiste très bien à la tempête et a même de grands changements. de leur propre dans les travaux—y compris un nouveau brasseur et une grande expansion.

Et une chose que je ne peux pas répéter suffisamment : si vous n'êtes pas allé à Baker City et n'avez pas visité Barley Brown en personne, alors vous devez trouver le temps de faites le voyage ! Oui, ils sont situés à l'extrémité est de l'Oregon, mais cela vaut le détour : à la fois pour le Brewpub et pour la ville historique et pittoresque de Baker City (environ 10 000 habitants). Prévoyez d'y aller bientôt.

Les bases

Nous avions déjà visité Baker City, en 2009, et j'ai d'abord écrit une critique de Barley Brown’s : d'abord sur la bière, puis la critique globale. Du point de vue des critiques, il y a peu de choses que je puisse ajouter - le service est bon, la nourriture est excellente (j'ai encore eu les pâtes aux crevettes et à l'alligator), les bières sont excellentes. Il a une ambiance décontractée et conviviale et est authentiquement une brasserie en activité, du point de vue des opérations de brassage derrière une vitre :

Aux sacs à grains empilés à l'arrière :

Aux nombreux prix et médailles accrochés au mur :

Cette fois, la bière est arrivée à 10 dans un plateau d'échantillons - tous les 10 robinets - et voici ce qui coulait :

  • Blé Coyote Peak
  • Nouvelle IPA probablement nommée “Hoodlum”
  • Épave de traîneau âgé
  • Espresso Stout
  • Trouble Stout
  • SpeedWobble IRA
  • TankSlapper Double IPA
  • Cerveza Negra Caliente
  • Deux Fumée
  • Brun tracas

Une image, dans le sens des aiguilles d'une montre en suivant cette liste en commençant par le blé Coyote Peak inclus en haut :

Beaucoup d'entre eux ont été examinés auparavant, mais j'ai quelques notes à ce sujet (bien sûr). La nouvelle “Hoodlum” IPA est l'une des premières bières entièrement brassées par le nouveau brasseur, Marks Lanham, tout comme la Hassle Brown (en d'autres termes, ne suivant pas les recettes BB’s déjà existantes). Les deux sont des bières fraîches et buvables, l'IPA est légèrement corsée et lumineuse et florale, la Brown est brassée avec compétence mais franchement, c'est une bière brune pas toujours le plus excitant des styles. (Ce n'est pas non plus une critique du brasseur.)

Le Aged SledWreck est fantastique : un millésime 2010 de leur saison hivernale houblonnée, il a de belles notes d'oxydation qui lui donnent un caractère de sherry et il est riche et sipable.

La SpeedWobble et la TankSlapper étaient quelques-unes des dernières bières brassées par Kelso, je crois, et les deux sont moelleuses, délicieuses et superbement houblonnées, le genre de grosses bières audacieuses qui attirent des foules de geeks de la bière chaque fois qu'elles se présentent à l'extérieur de Baker City .

La Cerveza Negra Caliente est une version sombre ou « noire » de leur Hot Blonde estivale : une bière légère et croquante infusée de piments jalapenos. Cette version a juste ce qu'il faut de piquant. Et la Two Smoke est leur Whisky Malt Ale, une bière fumée délicieusement moelleuse - c'est la même bière (que j'ai appelée "le joyau du groupe" il y a trois ans), seul le nom a dû changer (pour une sorte de de raison liée à OLCC, je pense, ayant “whisky” dans le nom).

En ce qui concerne la brasserie elle-même, le propriétaire Tyler Brown a eu la gentillesse de nous faire une visite complète, en commençant par leur nouveau système de lavage de fûts (qui nettoiera quelque chose comme 40 fûts par heure, par rapport à leur ancienne méthode qui prenait sept heures pour nettoyer 25 fûts&# 8212 et cela sera crucial dans leurs plans d'expansion décrits ci-dessous) et continue dans la brasserie à 4 barils située dans un espace restreint juste à côté de la cuisine. Trois fermenteurs et un réservoir lumineux se trouvent derrière le verre dans l'espace de travail visible (sur la photo ci-dessus), et ceux-ci sont maintenus pleins tout le temps, tournant continuellement pour répondre à la demande.

Les murs de l'espace de brassage intérieur sont célèbres avec des bandes de ruban bleu représentant chaque lot de bière brassée depuis le début du Brewpub : lorsqu'un lot touchait le(s) réservoir(s), le ruban allait sur le réservoir avec le nom, gravité d'origine , et la date d'infusion. C'est un peu aléatoire mais un détail charmant de l'histoire de Barley Brown et fascinant d'un point de vue historique. Par exemple, ceci :

Qu'il y ait le tout premier lot de ce qui allait devenir la Turmoil Cascadian Dark Ale, la signature de Barley, brassée en 2004 avec une densité originale de 1,070.

L'autre détail des opérations de brassage que j'ai vraiment aimé est le fait qu'ils moud tout leur grain avec un moulin à grain portable qu'ils font rouler sur le trottoir derrière le Brewpub pour faire fonctionner Brown racontait l'histoire du transport du moulin en 10- degré météo avec le nouveau brasseur et a plaisanté, “Vous savez comment ils commercialisent ‘Frost Brewed Beer’? J'ai dit que nous brassons ‘Frost Fraisé Bière’!” Cela devrait être sur un T-shirt !

Le(s) nouveau(x) brasseurs

Le nouveau brasseur est Marc Lanham, qui a déjà fait un passage chez Bend’s Boneyard Beer, et avant cela, était avec Grand Teton Brewing dans l'Idaho. (Ironiquement, j'ai reçu un communiqué de presse de 2011 à propos de Grand Teton qui mentionne Lanham.)

Lanham aime les bières houblonnées, ce qui fait que le brassage des Barley Brown est parfait, mais ne se limite en aucun cas aux gros houblon : en plus de brasser la Hoodlum IPA et la Hassle Brown, il voulait brasser comme une bière de printemps, en partie pour la Saint-Patrick.

En discutant (et en buvant) avec Lanham plusieurs fois au cours du week-end, il est évident qu'il est un brasseur compétent et passionné avec un niveau approprié d'arrogance de brasseur. Il n'est pas timide avec ses opinions qui lui ont valu quelques côtes de bonne humeur, mais il connaît sa bière et il est définitivement au bon endroit pour exercer cette passion.

L'autre brasseur que nous avons rencontré était Eli Dickison, originaire de Baker City et ancien employé de Barley Brown’s, qui fréquente actuellement l'Oregon State University dans le cadre de son programme de sciences de la fermentation. Il était de retour en ville pour les vacances de printemps et aidait à la brasserie, et reviendra à temps plein en juin après avoir obtenu son diplôme de l'OSU. Il est brillant et enthousiaste et sera certainement un brasseur à surveiller.

L'expansion

À l'heure actuelle, Barley Brown’s est une brasserie sans embouteillage avec un Capacité 4bbl, et presque chaque goutte de bière qu'ils brassent n'est servie à Baker City que lorsque le fût occasionnel Est-ce que traversez les montagnes jusqu'à Portland (ou à une occasion plus rare, Bend), c'est parce que le propriétaire Tyler Brown ou les brasseurs l'ont conduit en personne. C'est pourquoi, malgré tous les prix et le buzz que Barley Brown a remporté ces dernières années, très peu de personnes en dehors de Baker ont réellement bu leur bière.

L'année dernière, ils ont acheté l'immeuble d'à côté (et juste de l'autre côté de la rue), un Espace de 6400 pieds carrés qui a été construit à l'origine en 1940 comme épicerie Safeway et a ensuite été un magasin de pièces automobiles. Il possède son propre parking (que les clients de Barley Brown utilisaient déjà, car le Brewpub lui-même n'a pas de parking hors rue) et cela, combiné à la possibilité de fermer la rue (latérale) partagée entre les bâtiments, donne le Brewpub est une excellente option de lieu pour pouvoir organiser des événements en plein air.

Le bâtiment lui-même a de hauts plafonds à poutres apparentes et un sol en béton massif, ce qui le rend parfait pour leurs besoins. Depuis le premier de l'année, ils dégagent l'espace et établissent des plans pour leur expansion dans le bâtiment : un 20bbl JV Nord-Ouest brasserie avec un grand espace de stockage au froid, de la place pour des cuves de fermentation supplémentaires au fur et à mesure de leur croissance et une belle salle de dégustation ouverte qui offrira une vue magnifique sur le centre-ville de Baker City et la zone de brassage ouverte.

Cet agrandissement servira de brasserie de production qui produira des fûts de bière pour répondre à leur demande croissante et qui leur permettra enfin de distribuer en dehors de Baker City. Je pense qu'il y aura également du matériel d'embouteillage, bien que probablement à petite échelle au début (ou peut-être un développement de phase deux). Ils brasseront toutes leurs bières « maison » dans la nouvelle brasserie, tout en conservant le système 4bbl dans le pub, qui sera utilisé pour les brassins spéciaux et en petits lots et le développement de recettes.

Ils s'auto-distribueront probablement dans un premier temps, avant d'explorer diverses options de distribution. Cela signifie également qu'il restera au départ assez local, ce qui signifie dans l'Oregon. (Et même alors, je ne m'attendrais pas à voir leur bière partout en Oregon sur la côte, par exemple, ce qui est autant une question de logistique d'auto-distribution qu'autre chose.)

L'angle de distribution est énorme Je ne pense pas que la demande de bière Barley Brown en dehors de l'est de l'Oregon puisse être sous-estimée et Brown est très conscient de cette demande et de ce potentiel de croissance, alors qu'en même temps, il est très concentré sur le fait de rester "local" et mettre Baker City en premier (et à juste titre). Mais avec les fûts de leur bière plus largement disponibles et l'expansion globale en cours, je pouvais facilement voir comment tout cela pourrait fonctionner pour faire de Barley Brown une brasserie beaucoup plus de destination et commencer à attirer beaucoup plus de monde.

(Par ailleurs, Baker City est à environ 5 heures d'autoroute de Portland, à environ 4,25 heures de Bend et à environ ou un peu moins de 2 heures d'autoroute de Boise.)

Il y a encore beaucoup de travail à faire dans le nouvel espace et la brasserie JV Northwest est en cours de construction, et même compte tenu de la façon dont les projets de construction de cette nature peuvent se dérouler, Brown est prudemment optimiste quant à la possibilité qu'ils soient opérationnels entre juin et mi-juillet. Ensuite, bien sûr, avec l'augmentation de la production et le début de la distribution de fûts, je peux imaginer voir des bières Barley Brown à l'extérieur de Baker City dès la fin de l'année, bien que ce soit entièrement ma propre spéculation (ou un vœu pieux).

De grandes choses se passent, et je vais réitérer ce que j'ai dit au début de ce post : faire le voyage à Baker City. Particulièrement dès que le temps se réchauffe, rendez-vous service et visitez Barley Browns en personne. Cela vaut le détour.


Comment brasser de la bière blonde américaine | Défi Homebrew

L'American Lager en tant que style de bière a acquis une réputation vraiment imméritée. Au milieu des années 1800, le plaisir des Américains pour la bière était centré sur les bières brunes à plus haut degré d'alcool, un peu comme dans certaines parties de l'Europe.

Les Américains n'avaient pas beaucoup d'options parce que l'orge ne se portait pas bien en tant que culture dans les colonies et l'importation d'Europe serait trop coûteuse.

L'importation de bières anglaises était également prohibitive. Les Américains se sont retrouvés avec des ingrédients qu'ils pouvaient facilement trouver autour d'eux, tels que le maïs, le blé, les courges, y compris les citrouilles, la mélasse et les pois.

Salut. Nous étions au mod à Pittsburgh et je suis ici avec Thomas Vincent Thomas. Bienvenue. Merci. Merci beaucoup de le faire maintenant. Euh, maintenant Thomas est chef brasseur et euh, est aussi éducateur. Il a, euh, donné un cours à Wake Tech pendant plusieurs années sur le brassage.

Et en fait, je suis un diplômé de sa classe, et il a survécu. J'ai survécu. C'était un super lancer. Nous devons aller dans des brasseries un peu partout. Nous avons brassé notre propre bière. Sous la terre. ESP était notre bière. Super.

Je voulais donc vous poser une question sur ce style de bière, qui n'est que de la lager américaine. Ce que vous pensez être en quelque sorte les principales caractéristiques de ce genre de choses, il y a "beaucoup de rien" et, et c'est très équilibré à ce sujet, qu'ils restent intentionnellement à l'écart de tout caractère fort, saveur forte, mais la chose intéressante est à ce sujet.

Mais quand on y pense, la lager légère, qui est la Coors light, la Bud light, quoi que vous ayez quand vous en avez, l'efforvessence surpasse les autres caractéristiques de la bière, mais avec cela par rapport à vous le faites souvent. obtenez le caractère de houblon, ou vous obtenez un peu plus de grain que vous ne le feriez nécessairement avec cette lager légère en comparaison. Il y a donc de la saveur, mais c'est très subtil.

Donc, pour l'exemple commercial, j'ai eu Tough Folks de la vraie fièvre et de la compagnie. C'est une petite entreprise brassicole locale, alors je vais essayer, bien sûr.

Je reçois un peu de, euh, maïs en quelque sorte dans le fini dans la note de ça. Je ne reçois pas vraiment beaucoup de caractère hop moi-même. Je peux vraiment sentir le maïs. Je pense que c'est une partie indépendante du style.

Il ne considérerait certainement pas trop de saveurs désagréables comme une IPA ou quelque chose du genre. Je pense que cela atteint l'objectif, répond au style. Oui, cela correspond au style. Ce n'est pas vraiment houblonné dans aucune sorte d'amertume dans aucun élément. Et il y a juste ce petit peu de douceur là-dedans, Thomas. Merci. À votre santé.

Pour chacune de ces bières, je consulte toujours les directives de mon fiduciaire BJCP et j'apprends un peu plus sur les styles de bière. Et il décrit ici comment la lager américaine est fortement influencée par les immigrants allemands et la pilsner lager, et aussi comment elle s'est en quelque sorte transformée en ce qu'elle est aujourd'hui grâce à la prohibition.

Mais cela décrit aussi en quelque sorte la bière d'une manière un peu prétentieuse. Laissez, laissez-moi vous lire ceci. It says it “became the dominant beer style for many decades, spawning many international rivals who would develop similarly bland products for mass market supported by heavy advetising.”

I’m going to see if we can brew an American lager that really isn’t bland, but actually it’s just a little bit of pleasant, sweetness and corny characteristics to it. This beer, I’m mashing it at 152 Fahrenheit. I tried to get to pre boil gravity of 1.034 . Hops for this one, just bittering hops, actually 1.5 ounces of Halertauer Pellets, and that’s to get to an IBU of about 16.

Let’s talk yeast because that’s where the little twist is. Now, traditionally, and this sort of beer, you would use something like white labs, WLP840 which I have harvested a little bit of that from my last brew was American light lager.

However, I’m not going to use that. I’m going to use WLP001. That is California ale yeast. Yes that’s all right. Ale yeast. Now, before anybody freaks out, let me explain firstly, technically the BJCP style guidelines, don’t actually say you have to use a lager yeast, even though it’s called a lager. Now I take the point, it does say lager in the title, but there you go.

Secondly, I’ve read in a lot of places that actually to get that clean and crisp taste that you want out of this beer, it is actually sometimes preferable to use a very clean finishing WLP001.

So I’ve made a starter, hold on. Here’s my starter. So this is the WLP001. I’m going to pitch this and ferment initially at 68 Fahrenheit. Then when fermentation is kind of nearly done, I’ll Bump it up to 72. Alright.

I’m here with my dad to try American lager. Now dad I know this is not your favorite beer style, but I’ve had my fair share tasteless assuie beer. So I can probably give this a, you know, a reasonable review.

All right. We’ll see if we can beat tasteless assuie beers. There’s the first of all color, um, pretty light straw color, right?

Yelloe, which is not really when I think of this beer, but it’s not a good start.

Very yellow. That’s not good. It’s not dark enough. D'accord. All right. And then aroma. What do you think about aroma?

Reasonably nice, but not aroma I don’t think.

About 4.5% in alcohol. Um, so let’s try the taste.

More flavor than those other Aussie beers. And I think that’s a nice, refreshing drink on a hot day. We’ve just come back from a walk and the hot and humid evening. And that’s a nice refreshing drink at the end of the day. I wouldn’t want too many, one would be enough, but one is very nice.

It’s yeah. Um, so this is very much towards the Budweiser. It’s kind of known as a lawn mower beer. The idea being that you cut the grass and then come in and your thirsty, And yeah, I could see that. And that would go down in one or two sips to get that down. I think after mowing, especially mowing your lawn.


Beer Review: Barley Brown's Turmoil CDA - Recipes

San_Diego_Matt wrote: what sort of time frame are we talking about for these beers?

rogue's beer, Barley Brown's turmoil, and Walking Man's Big black homo

3 years ago? 5 years ago? 10 years ago?

Ive been here 7 years and big black homo is the only one I've really seen around before about 6 months ago. Barley brown's turmoil (allegedly the beer stone based sublimely self righteous off of) has probably been around a while but is just now showing up here in portland because it has a media buzz to it.
I'm just sayin beer regionalism is so dumb, and all these oregon breweries are jumping on this right now because of media exposure.

Re: Brewing TV - 10 - Cascadian Dark Ale Debate

Ive been here 7 years and big black homo is the only one I've really seen around before about 6 months ago. [/quote]


after reading that I feel like I need to say that all of Walking Man's beer's have walking/human evolving type names i.e. pale strider wheat, bi ped red, homo erectus ipa and the black version big black homo. and let's not forget the barrel aged one. my old Kentucky homo

Re: Brewing TV - 10 - Cascadian Dark Ale Debate

I actually quite like that one.

This is a style I've actually not been too impressed with as far as commercial examples go. I find them all to be basically porters with just a touch more hops than a typical example (I've actually quite liked some of the beers, but haven't found them to be particularly distinct as a new style).

I've brewed several myself, and have nailed what I feel is my own personal vision of the style
http://www.brewmate.net/recipes/jj9Co0j . PTFNzO.xml

Re: Brewing TV - 10 - Cascadian Dark Ale Debate

I second the black bitter.

Also, I don't see the CDA style as being created in the area. As a homebrewer, in the past when I started toying with my own recipes instead of brewing kits or clones, I made hoppy (IPA-like) beers with roasted/chocolate malts to get flavor and color. I didn't live in Cascadia (where-ever that is). I am sure many scores of homebrewers out there have done the same thing, whether that is making hoppy "india - brown - ales" or whatever.


Barley Brown's Beer

There was an error while searching.
Please try again or change search term.

Northwest-Style IPA. Citrus, tropical, and pine hops meet a balanced malt background. Multi time Great American Beer Festival medal winner. #BrilliantlyBitterIPA… Read More

Northwest-Style IPA. Citrus, tropical, and pine hops meet a balanced malt background. Multi time Great American Beer Festival medal winner. #BrilliantlyBitterIPA Read Less

International Style Pale Ale. Medium-light body, with a unique hop profile coming from the mix of Simcoe, Mosaic, Galaxy and other unnamed hops.

International Style Pale Ale. Medium-light body, with a unique hop profile coming from the mix of Simcoe, Mosaic, Galaxy and other unnamed hops. Read Less

2015 GABF Gold Medal Winner. A bright IPA brewed with Mellon, Mosaic and Simcoe Hops. Light bitterness and balanced with fruity hop aroma.

2015 GABF Gold Medal Winner. A bright IPA brewed with Mellon, Mosaic and Simcoe Hops. Light bitterness and balanced with fruity hop aroma. Read Less

Equinox, Chinook, and Citra hops. Great aroma, light to medium body, deceivingly drinkable for 9% ABV.

Equinox, Chinook, and Citra hops. Great aroma, light to medium body, deceivingly drinkable for 9% ABV. Read Less

Wide F*cking Open. Barley Brown's original IPA. Loaded with aggressive Northwest Hops. American Style India Pale Ale. Oregon Style. Big and Hoppy. Magnum,… Read More

Wide F*cking Open. Barley Brown's original IPA. Loaded with aggressive Northwest Hops. American Style India Pale Ale. Oregon Style. Big and Hoppy. Magnum, Cascade, and Simcoe hops. Bronze medal at the 2013 NABA. 7.5% ABV Read Less

Cream Stout with coffee and vanilla beans

Cream Stout with coffee and vanilla beans Read Less

American Style Double IPA. Double IPA. This is the big version of our popular Pallet Jack IPA. Deep golden in color and packed with Simcoe, Columbus,… Read More

American Style Double IPA. Double IPA. This is the big version of our popular Pallet Jack IPA. Deep golden in color and packed with Simcoe, Columbus, Citra, Chinook, Amarillo, and Ahtanum hops. 9.0% ABV Read Less

A malty winter warmer featuring 7 malts and flaked oats

A malty winter warmer featuring 7 malts and flaked oats Read Less

Intense pine and citrus notes in this Triple IPA come from massive amounts of Simcoe and Chinook hops. This beer falls into the "Irresponsible Use Of… Read More

Intense pine and citrus notes in this Triple IPA come from massive amounts of Simcoe and Chinook hops. This beer falls into the "Irresponsible Use Of Hops" part of our business plan. Read Less

Silver Medal Winner at the 2018 National IPA Championships! Fresh out of Eastern Oregon. Hazer Beam has a bunch of Mosaic, Mandarina, Ekuanot, and Galaxy… Read More

Silver Medal Winner at the 2018 National IPA Championships! Fresh out of Eastern Oregon. Hazer Beam has a bunch of Mosaic, Mandarina, Ekuanot, and Galaxy hops layered over a base of Pilsner malt and wheat. We added some Eureka malt from Baker City's Gold Rush Malt for some complexity. Read Less

IPA - Black / Cascadian Dark Ale

Opaque, bold, and loaded with hops. 7.8% ABV 2016 & 2014 World Beer Cup Gold Medal Winner. 3 Time GABF Medal Winner.

Opaque, bold, and loaded with hops. 7.8% ABV
2016 & 2014 World Beer Cup Gold Medal Winner. 3 Time GABF Medal Winner. Read Less

Red Ale - American Amber / Red

Carmel and Chocolate malts, lightly hopped with Oregon grown Crystal hops.

Carmel and Chocolate malts, lightly hopped with Oregon grown Crystal hops. Read Less

American Style Pale Ale. Named after a ski run at Anthony Lakes. Medium bodied, brewed with Amarillo and Cascade Hops. 2006 GABF Bronze Medal. 4 Medals… Read More

American Style Pale Ale. Named after a ski run at Anthony Lakes. Medium bodied, brewed with Amarillo and Cascade Hops. 2006 GABF Bronze Medal. 4 Medals from North American Beer Awards, and Maxim Magazine named it as one of their top 25 beers in 2010. 5.7% ABV Read Less

IPA - Imperial / Double Black

Moxee Style Black Ale. Imperial CDA, Imperial Black IPA. Originally brewed in 2006, we refer to it as an "Irresponsible Use Of Hops" Over twelve pounds… Read More

Moxee Style Black Ale. Imperial CDA, Imperial Black IPA. Originally brewed in 2006, we refer to it as an "Irresponsible Use Of Hops" Over twelve pounds of the finest Northwest Hops are crammed into each barrel of this beer. Read Less

Occam's Hazer IPA is a series of single hop Juicy Hazy IPAs. Occam's Hazer #1 is Mosaic.

Occam's Hazer IPA is a series of single hop Juicy Hazy IPAs. Occam's Hazer #1 is Mosaic. Read Less

Red Ale - American Amber / Red

American-Style Amber Wheat Beer. 2013 GABF GOLD Medal & 4 GABF Silver Medals (2009 - 2012), 2010 World Beer Cup Gold Medal. Easy drinking malty wheat ale with an pleasant light toffee- caramel taste. Read Less

Pitch black and aggressive. This robust American stout has huge hops and big roast flavors. Brewed with Newport and Cascade hops along with roasted barley… Read More

Pitch black and aggressive. This robust American stout has huge hops and big roast flavors. Brewed with Newport and Cascade hops along with roasted barley and dark chocolate malts. 7.7% ABV Read Less

Blonde Ale brewed with fresh Jalapeños

Blonde Ale brewed with fresh Jalapeños Read Less

Released on our June 1st, 2015. This is our 17th Anniversary Beer. Big Stout aged 7 months in Heaven Hills Bourbon Barrels. Prendre plaisir!

Released on our June 1st, 2015. This is our 17th Anniversary Beer. Big Stout aged 7 months in Heaven Hills Bourbon Barrels. Prendre plaisir! Read Less

Wheat Beer - American Pale Wheat

A refreshing Northwest Style wheat beer. Brewed with American White Wheat and 2-row barley. Won 4 medals at the North American Beer Awards. 5.5% ABV Read More

A refreshing Northwest Style wheat beer. Brewed with American White Wheat and 2-row barley. Won 4 medals at the North American Beer Awards. 5.5% ABV Read Less


Beer Review: Barley Brown's Turmoil CDA - Recipes

Re: Barley Brown - Black IPA

Re: Barley Brown - Black IPA

Turmoil is also in the July issue of Zymurgy

Re: Barley Brown - Black IPA

Turmoil Cascadian Dark Ale clone
(5 gallons/19 L, all-grain)
OG = 1.070 FG = 1.010
IBU = 94 SRM = 35 ABV = 7.9%

Ingrédients
11.5 lbs. (5.2 kg) 2-row pale malt
18 oz. (0.51 kg) Weyermann Carafa® II malt (450 °L)
18 oz. (0.51 kg) Munich malt
8.0 oz. (0.23 kg) crystal malt (40 °L)
12 onces (0.34 kg) wheat malt
3.0 AAU Columbus hops (first wort hops) (0.2 oz./5.7 g of 15% alpha acid)
1.3 AAU Simcoe hops (first wort hops) (0.1 oz./2.8 g of 12.8% alpha acid)
7.0 AAU Magnum hops (60 mins) (0.5 oz /14 g of 14% alpha acid)
6.4 AAU Simcoe hops (60 mins) (0.5 oz /14 g of 12.8% alpha acid)
4.0 AAU Amarillo hops (30 mins) (0.4 oz /11 g of 10% alpha acid)
2.6 AAU Cascade hops (15 mins) (0.5 oz /14 g of 5.25% alpha acid)
2.6 AAU Cascade hops (2 mins) (0.5 oz /14 g of 5.25% alpha acid)
3.9 AAU Cascade hops (0 mins) (0.75 oz /21 g of 5.25% alpha acid)
1.25 oz. (35 g) Amarillo hops (dry hops)
½ tsp. yeast nutrient (15 mins)
½ tsp. Irish moss (30 mins)
White Labs WLP001 (California Ale), Wyeast 1056 (American Ale) or Fermentis US-05 yeast
0.75 cup (150 g) corn sugar (for priming)

Step by Step
This is a single step infusion mash using 11.5 lbs. (5.2 kg) 2-row pale malt to replace the liquid and dry malt extract. Mix the crushed grains with 19 quarts (18 L) of 163 °F (73 °C) water to stabilize at 152° F (67 °C) for 60 minutes. Sparge slowly with 170 °F (77 °C) water. Collect approximately 7.0 gallons (26 L) of wort runoff to boil for 90 minutes. Add first wort hops (FWH) as you are collecting your wort. Reduce the 60-minute Magnum hop addition to 0.5 oz. (14 g) (7.0 AAU) and the 30 minute Amarillo hop addition to 0.4 oz. (11 g) (4.0 AAU) to allow for the higher utilization factor of a full wort boil. The remainder of this recipe is the same as the extract with grains recipe.


Raison de blocage: L'accès depuis votre zone a été temporairement limité pour des raisons de sécurité.
Temps: Sat, 22 May 2021 11:25:09 GMT

À propos de Wordfence

Wordfence est un plugin de sécurité installé sur plus de 3 millions de sites WordPress. Le propriétaire de ce site utilise Wordfence pour gérer l'accès à son site.

Vous pouvez également lire la documentation pour en savoir plus sur les outils de blocage de Wordfence, ou visiter wordfence.com pour en savoir plus sur Wordfence.

Generated by Wordfence at Sat, 22 May 2021 11:25:09 GMT.
L'heure de votre ordinateur : .


Raison de blocage: L'accès depuis votre zone a été temporairement limité pour des raisons de sécurité.
Temps: Sat, 22 May 2021 11:25:09 GMT

À propos de Wordfence

Wordfence est un plugin de sécurité installé sur plus de 3 millions de sites WordPress. Le propriétaire de ce site utilise Wordfence pour gérer l'accès à son site.

Vous pouvez également lire la documentation pour en savoir plus sur les outils de blocage de Wordfence, ou visiter wordfence.com pour en savoir plus sur Wordfence.

Generated by Wordfence at Sat, 22 May 2021 11:25:09 GMT.
L'heure de votre ordinateur : .


Black IPA / Cascadian Dark Ale - Extract Brew?

I've read, and searched. While I've seen a few recipes here and there for a Black IPA / Cascadian Dark Ale - most of what I've found has just been bickering about the name difference.

Can anyone point me in the right direction (or post up some) for recipes that would produce something similar to Southern Tiers Iniquity?

Also, if anyone knows of any great extract recipes for a "Hop Rod Rye" clone, I'd be eternally greatfull. Looking to brew a couple things up this weekend and those are my choices.

Jcaligure

New Member

HoppingRazor

Member

I just purchased a "Black IPA" extract kit from Nothern Brewer, their site lists the recipe for the kit. I will give a review on this kit soon as I am going to brew it this weekend. I have not seen "Southern Tiers Iniquity" In MD od DC so Im notsure if this recipe is simillar to that brew..Hope this helps.

Naked_Eskimo

Membre bien connu

Hannylicious

Member

Is that the recipe you were speaking of?
I think I might give that a try this weekend! Looks good to me.

Hopping - let me know how that kit turns out, I particularly enjoy this style of beer, so I'm sure I'll want to be trying other variations!

Jcaligure

New Member

The story is followed by a few recipes, including the one you mentioned.

Membre bien connu

Hop Rod Rye clones available from BYO classic recipes. Google it.

Denny's RYE IPA is better IMO. Also posted all over the place.

Finny13

Membre bien connu

Cruckin78

Membre bien connu

Kyles609

Membre bien connu

I've been looking to brew a Black IPA and that link is very helpful. Just one question why are my IBU's so far off when I plug this into Beersmith. I plugged the hop additions in identical and the AA% are the same. I have both batches set to 5 Gallons, any more and the IBU'a go down of course. I'm sure I'm missing something.

Turmoil Cascadian Dark Ale clone

W-10 Pitch Black IPA clone

Koduolu

HBT Lurker

HoppingRazor

Member

EKennett

Membre bien connu

Eanmcnulty

Membre bien connu

I've read, and searched. While I've seen a few recipes here and there for a Black IPA / Cascadian Dark Ale - most of what I've found has just been bickering about the name difference.

Can anyone point me in the right direction (or post up some) for recipes that would produce something similar to Southern Tiers Iniquity?

Also, if anyone knows of any great extract recipes for a "Hop Rod Rye" clone, I'd be eternally greatfull. Looking to brew a couple things up this weekend and those are my choices.

FlipMasterFlash

Membre bien connu

Alexdagrate

Membre bien connu

Impressive! Deschutes HitD is one of the best examples of the style.

I've made numerous batches of CDAs, mostly with pale malt extract and de-husked german dark malts.

I made my last batch using Deschutes' preferred technique of using normal black malts (roasted barley & black patent), but cold-steeping instead of boiling. I cold-steeped a half pound of roasted barley and a half pound of black patent overnight in the fridge, strained it and dump the cold wert into the last 10 min of the boil.

Turned out fantastic. Dehusked german malts are harder to find (at least for me), so cold steeping is a convenient and cheap way to make CDAs without those fancy grains.

FYI, I still got just the right amount of roasty flavor while avoiding unpleasant astringency.


Voir la vidéo: Craft Beer Review - Black u0026 Blue Chocolate Chip Pancake Stout HABR #119 (Novembre 2021).